Ma French Bank, de la Banque Postale, sera lancée en 2019

La Tribune Logo 500La filiale de la Poste a dévoilé le nom de sa future banque « digitale » dont le lancement grand public, prévu au départ en 2017, est repoussé à début 2019.

Ma French Bank, « un nom audacieux, une identité de marque originale« : la Banque Postale est fière du nom, révélé ce jeudi soir, de sa « future banque digitale dont l’agrément délivré par la Banque Centrale Européenne (BCE) a pris effet le 25 janvier dernier » indique la filiale de la Poste. Rémy Weber, le président du directoire de La Banque Postale, l’a dévoilé dans la journée « devant 2.500 collaborateurs du réseau » et de la banque, lors d’une convention interne.

« Après une phase de test, dès la fin de l’année 2018, auprès d’un premier cercle de clients et de collaborateurs du groupe, Ma French Bank sera proposée au grand public au printemps 2019″ indique la Banque Postale dans un communiqué.

C’est un projet repoussé à maintes reprises, annoncé en 2016 pour début 2017, puis repoussé à l’automne 2018. Orange Bank aussi a dû décaler son lancement de plusieurs mois. « Tout le monde a du retard quand on lance une banque » a relevé la semaine dernière le patron de BPCE, François Pérol, qui n’a pas précisé quand débarquerait sa banque mobile Fidor en France, annoncée au départ pour 2017.

« Digitale et citoyenne, participative »

La future banque mobile reprend le symbole de l’oiseau, celui de la Poste et de sa filiale bancaire créée il y a dix ans.

« Ma French Bank sera une banque digitale et citoyenne : chacun pourra ouvrir un compte, sans conditions de ressources, très simplement depuis son mobile, mais aussi en bureau de poste » indique la Banque Postale.

Cette nouvelle banque sera aussi « connectée et participative » : elle « s’inscrira dans
le mode de vie d’une génération, celle des 18-35 ans, toujours connectée à sa
communauté, à ses pairs« . Ma French Bank proposera ainsi « de nombreux services bancaires utiles et innovants, ainsi que des services non bancaires » : par exemple, elle intègrera un accès à la plateforme de financement participatif KissKissBankBank, acquise par la Banque Postale l’an dernier, permettant aux clients de « donner vie à un projet en ouvrant un appel à dons ou participer simplement au financement d’un projet qui nous tient à cœur. »

Banque de plein exercice avec son propre agrément, Ma French Bank pourra proposer du crédit, différents moyens de paiement (dont le chèque à la différence de certaines néobanques comme Compte Nickel et le compte C-zam de Carrefour) et des solutions de financement.

La suite de l’article : Ma French Bank, de la Banque Postale, sera lancée en 2019
La Tribune – 8/02/2018